La RSE, qu'est-ce que c'est ?

En 2011, la commission européenne définit la RSE comme « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société». La RSE peut donc être considérée comme la contribution des entreprises vis-à-vis du développement durable. Si son développement repose souvent sur la volonté du chef d’entreprise, un projet RSE associe l’ensemble des parties prenantes (salariés, actionnaires, clients, fournisseurs, riverains de l’entreprise, partenaires publics ou privés). La RSE permet une vision globale de la performance de l’entreprise, au-delà de la seule performance financière : cette vision à moyen/long terme est source de compétitivité notamment du fait d’une meilleure gestion des risques et des ressources humaines.

La RSE repose sur trois piliers :


L’économique : la RSE permet la création de valeur financière et extra financière. La corrélation entre les deux aspects passe la compréhension des enjeux, la communication des objectifs poursuivis et la justification de l’intérêt pour l’entreprise en terme de compétitivité.
Le social/sociétal : La RSE suppose l’adoption d’un certain nombre de principes : ouverture, dialogue, anticipation et transparence. Ces principes s’appliquent à tous les volets de la gestion des ressources humaines telles que le développement des compétences, la formation, l’équité et la diversité professionnelle. Le respect des droits humains en général et la préoccupation pour le développement du territoire sont également des composantes essentielles d’une démarche RSE.
L’environnement : Une démarche RSE vise également à réduire l’impact environnemental des activités de l’entreprise. Cet objectif passe par des actions volontaires comme la réalisation de bilans carbone, des mesures d’économie d’énergie, la recherche de nouvelles énergies plus propres ou encore l’élaboration d’un plan de déplacement des salariés de l’entreprise.

Un enjeu stratégique pour l’entreprise :


Aujourd’hui la performance d’une entreprise dépend de plus en plus de ses pratiques en matière de RSE. Cela montre en effet sa capacité à penser sur le long terme et à travailler en interne. De nombreuses entreprises qui se sont engagées dans une telle démarche ont su apporter des réponses innovantes et se créer ainsi un avantage compétitif durable. Dans son édition 2012, l’observatoire de la RSE réalisé par la CCI de Maine et Loire résumait le concept de RSE par ce schéma :

Pour en savoir plus :

Jean-Luc Lamoure : jeanluc.lamoure@aquitaine.cci.fr